Des chats écolos, c’est possible?

Lorsqu’on commence à vouloir être un peu plus écolo on a tendance à mettre en place des choses qui nous concernent et nous impactent personnellement, nous et personne d’autre… C’est pour ça qu’on achète une éponge lavable mais qu’on laisse quand même la bonne vieille éponge bicolore du supermarché sur le côté de l’évier pour que notre conjoint.e garde un peu ses repères ou qu’on continue d’acheter des goûters industriels plein d’huile de palme parce que ce sont les préférés des enfants… De la même façon on peut penser que rendre les animaux de compagnie écolo ben… c’est peine perdue! En ce qui nous concerne, pas de laisser pour compte à la maison : on a aussi chamboulé le quotidien de nos petites boules de poils pour qu’ils fassent leur part pour la planète. Aujourd’hui je vous livre quelques astuces qu’on a mis en place à la maison pour rendre nos chats, Blacky et Limon, aussi écolos que nous!

Petit point culture G pour comprendre pourquoi les chats domestiques sont source de pollution et de nombreux déchets :

  • Un foyer sur deux en France possède un animal de compagnie.
  • Il y a 10 millions de chats domestiques en France.
  • Chaque année, les chats produisent environ 400 000 tonnes de déchets, ce qui représente 13 kg de litière chaque seconde.
  • L’empreinte écologique d’un chat est de 0,15 ha par animal et polluerait donc autant qu’une grosse voiture.

Ceci étant dit, voici quelques pistes pour diminuer l’impact environnemental de nos animaux de compagnie.

  • L’alimentation.

Les croquettes.

Loin de nous l’idée de priver nos chats de leurs bonnes vieilles croquettes au profit d’une alimentation 100 % fait maison : ça serait l’idéal mais ça représente une montagne de temps et d’énergie auxquels on est pas prêt de se frotter. Les croquettes peuvent pourtant s’avérer une source de pollution importante et ce pour deux raisons : le contenant et le contenu.

En ce qui concerne le contenant, d’abord sachez qu’il peut être évité! En effet, certaines animaleries et certains magasins (type biocoop) les proposent en vrac. Si vous pouvez acheter vos lentilles en vrac, pourquoi pas les croquettes de Félix?

Si vous n’êtes pas de fervents pratiquant du vrac, pour des raisons budgétaires ou autres ou qu’on ne trouve tout simplement pas de croquettes en vrac à proximité de chez vous, il y a bien sûr d’autres options.

Si on le peut, on privilégiera alors un emballage sans plastique, en carton recyclable et même compostable.

Si ceci ne peut être envisagé car la marque préférée de votre félin ne propose que des emballages plastiques voici une petite astuce qui fonctionne pour tous les produits consommés : on privilégiera les grands formats! Un sachet plastique de 10 kg ça fera toujours moins de plastique que 10 sachets plastiques de 1 kg et on donne une seconde vie au paquet de croquette : tiens un sac poubelle!

Pour ce qui est du contenu différents facteurs entrent en ligne de compte. Je vais baser mes dires sur deux recettes de croquettes traditionnelles populaires : saumon et bœuf.

Les croquettes de saumon sont généralement élaborées à base de saumon d’élevage. Pourquoi c’est un problème? D’abord d’un point de vu environnemental : Les élevages intensifs sont des sources de pollution conséquentes. Un élevage type de 200 000 saumons produit la même quantité de matières fécales qu’une ville de 62 000 habitants (Greenpeace, 2008). Comme dans tous les élevages intensifs, les maladies s’y propagent très vite. Pour limiter ce risque, les éleveurs traitent les animaux aux antibiotiques, antifongiques et autres pesticides. Pour ces même raisons ils représentent un danger pour la faune sauvage.

Les croquettes de bœuf sont également élaborées à base d’animaux d’élevage. Des élevages gourmands en espace agricole, en eau, et qui produisent beaucoup de gaz à effet de serre.

Pour toutes ces raisons je vous recommande les croquettes de la marque Tomojo, que j’ai eu l’occasion de tester dernièrement, enfin tester, je ne les ai pas goûtés je vous rassure mais je les ai proposés à mes chats, vous avez compris! Pourquoi Tomojo? Et bien c’est simple, le parie de la marque, c’est de nous proposer des croquettes écologiques et saines. Ils sortent leur épingle du lot avec une croquette à base de farine d’insectes. C’est intéressant écologiquement parlant parce que l’élevage d’insectes sollicite moins ressources naturelles. Avec des chiffres ça donne ça :

  • 200 Fois moins d’eau nécessaire que pour produire 1 kg de poulet.
  • 100 Fois moins de CO2 émis que pour produire 1 kg de bœuf.
  • Seulement 20 m² d’espace agricole nécessaire.

Croquettes écologiques Tomojo.

Si vous avez envie de découvrir ces croquettes, je vous propose un code promo de -10% valable sur l’ensemble de votre commande hors abonnement : BEEGREENER10.

L’herbe à chat.

Les chats consomment des végétaux pour bien digérer et aussi pour recracher les boules de poils. L’herbe permet également un apport en vitamines qui ne se trouve pas forcément dans leur alimentation de carnivore. Si vos chats sortent en extérieur vous n’avez sûrement pas besoin de vous fournir en herbe à chat à l’intérieur, il trouvera aisément ses besoins en végétaux lors de ses promenades.Si, comme nous, vous avez des chats d’intérieur, sachez que les pousses d’avoine, de blé, d’orge ou de seigle sont très appréciées par votre chat lorsqu’elles atteignent une dizaine de centimètres, il vous suffit alors de vous fournir en graines et de faire pousser votre propre herbe à chat! Zéro déchet on vous dit!

  • La litière.

La litière est le gros des déchets générés par les chats d’intérieur, 280 000 tonnes de litières chaque année en France quand même, alors il est important d’en choisir une moins polluante!

Le problème de la litière industrielle vendue en supermarché, en plus de remplir la poubelle des ordures ménagères, c’est qu’elle fait appel à des ressources non renouvelables comme de l’argile extraite de carrières, elle génère également des poussières dangereuses pour l’environnement et notre santé lors de leur fabrication (litières blanchies, parfumées ou traitées au fongicide ou au pesticide). Si vous avez déjà utilisé ou utilisez encore ce genre de litière vous avez sûrement déjà vécu ce moment hyper désagréable (oui bon, on sait, changer la litière c’est déjà pas l’éclate) quand vous versez la litière propre dans le bac à litière et que vous respirez ce nuage de poussière blanche qui manque de vous asphyxier. et bien tout ça peut facilement être éviter en adoptant une litière écologique : biodégradable, saine et compostable.

Vous pourrez trouver ce genre de litière vendue comme telles, en supermarché ou en animalerie. Personnellement, on a choisi d’utiliser des granulés de bois, les mêmes que pour les poêles à granulés! Après plusieurs mois d’utilisation le bilan est sans appel, on est conquis. En plus d’être en adéquation avec notre mode de vie écologique, c’est aussi très économique (comptez entre 4, 95 euros et 5, 15 euros pour un sachet de 15kg, pour deux chats, ça nous fait 1 mois), ça retient très bien les odeurs et puisque c’est plus lourd que la litière traditionnelle, elle ne se coince pas dans les poils ou les pattes de nos chats : fini la litière apportée sur les tapis et le canapé!

  • Les accessoires.

Pour les accessoires de nos chats, on fait comme pour nous : on privilégie la seconde main ou la récup, deux principes de base d’un mode de vie éco-responsable.

On a trouvé leurs gamelles sur l’application GEEV (application de dons de particulier à particulier à proximité de votre lieu de résidence). La litière nous a été donné par leur ancienne propriétaire.
Panier zéro déchet pour chat.

Pour les paniers c’est tout simple on a fait de la récup : deux cagettes qu’on a récupérés de nos commandes de fruits et légumes (on en a choisis des jolies, en bon état et solides). On a rajouté un plaid qu’on avait déjà dans l’une, et une serviette dont on se servait pour le bricolage dans l’autre. Ça s’insère super bien dans notre déco minimaliste avec des matériaux naturels et Blacky et Limon les adore!

On a aussi fait de la récup pour tous leurs jouets! Des boules en métal qu’on a eu en cadeau en faisant nos courses dans un supermarché cet hiver ainsi que des pompons qui étaient initialement sur une de mes paires de chaussettes. Je leur avais aussi confectionné une petite souris avec des chutes de tissus et enfin, une baguette avec un fil et des pompons : baguette en bambou, fil récupéré chez mes parents et des pompons qui viennent d’un panier en osier.

Pour leurs griffoirs c’est pareil : le premier est un gros bout de carton que Marc a récupéré au travail, le second un bout de planche en bois qui traînait à la maison et un bout de corde.

  • Les soins.

Les parasites et les odeurs.

Pour les soins de nos chats le produit phare c’est clairement la terre de Diatomée, elle est 100 % d’origine naturelle sans produits chimiques aucuns. Elle est très efficace contre les puces et les parasites mais aussi contre les mauvaises odeurs. Je vous explique!

  • C’est un anti-puces hors pair. Pour l’utiliser on saupoudre notre chat et on le masse pour faire pénétrer jusqu’à la peau : on prend bien soin d’éviter le nez et les yeux.
  • Un vermifuge naturel : on l’ajoute à l’alimentation de notre chat pour éviter les vers. Il faudra consulter votre vétérinaire pour connaître la dose et la fréquence à laquelle la donner à votre animal.
  • Vous pouvez aussi en saupoudrer un peu dans la litière de votre chat pour limiter les odeurs!

La toilette.

Logiquement, les chats s’occupent très bien de leur toilette tout seuls sans notre intervention. Pour autant, parfois on peut avoir besoin de leur filer un petit coup de main si ils sont allé vagabonder dans un endroit particulièrement sales et poussiéreux, qu’ils ont des taches persistantes ou une odeur nauséabonde. Je vous explique comment toiletter votre chat de manière naturelle sans pétrochimie en 2 étapes.

  1. Le bicarbonate de soude (de qualité alimentaire) contre les odeurs : on saupoudre le pelage et on masse avec un gant pour faire pénétrer. On laisse agir quelques heures avant de le toiletter.
  2. Pour le laver on utilise du savon noir 100 % huile d’olive, idéale pour la peau sensible des animaux. Poils propre et doux garantie!

Entretien des paniers / coussins.

Pour assainir leurs petits coins sieste on saupoudre encore une fois de bicarbonate de soude (toujours qualité alimentaire) ou de terre de Diatomée, c’est un des gros avantages de ces produits écologiques, ils sont aussi multi-fonction et économiques! On laisse agir quelques heures et on aspire tout simplement. On supprime ainsi les mauvaises odeurs et on lutte contre les parasites au passage.

L’argile verte, un allié pour les petits bobos.

L’argile verte pourra être ingérée par votre boule de poil (tout comme par vous d’ailleurs!), elle va agir contre les petits tracas intestinaux comme les gastro-entérites ou les diarrhée. Il suffira d’ajouter une demi cuillère à café d’argile verte dans un verre de 20cl d’eau environ et remuez (sans ustensile en métal qui supprime les effets de l’argile). Attention à la qualité de l’argile, on ingère pas n’importe quoi, on se renseigne et on choisit de la Montmorillonite.

L’argile verte a aussi des propriétés antiseptiques et cicatrisantes aussi, elle pourra être utilisée sur les petites plaies de nos chats. Elle diminue aussi la douleur et l’inflammation lors de traumatismes musculaires et articulaires. Pour l’appliquer il faudra faire une pâte en mélangeant dans un récipient en verre de l’eau minérale et de l’argile verte. On laisse reposer 4 à 6 heures avant de l’appliquer sur la zone du petit bobo et on rince à l’eau ensuite.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester ces deux dernières astuces à l’argile verte mais j’ai trouvé intéressant de vous les présenter tout de mêmes!

Je vous ai livré toute mon expérience écolo avec Blacky et Limon! J’espère que cet article vous aura plu. Du coup, des chats écolos vous pensez que c’est possible? Est-ce qu’on a relevé le défi? N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire : au plaisir de vous lire!

Sources :

https://shop.mamieandco.com/blog/chiens-chats-2-produits-pour-les-soigner-et-pour-neutraliser-l-urine-n187#

http://www.leparisien.fr/environnement/litiere-pour-chat-pas-si-inoffensive-qu-elle-n-y-parait-22-05-2015-4794249.php.

Laisser un commentaire